Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bulles de vie

J'ai lu : 10 femmes contre le sida

29 Janvier 2015, 09:00am

Publié par Bulles de vie

La journée mondiale contre le sida, c'est le 1er décembre. Mais il ne faut pas se cantonner à une journée pour parler de cette maladie. Le sida, c'est un combat quotidien pour les malades. Pas que pour les malades d'ailleurs, car il y a autour d'eux le personnel soignant, les familles qui sont là pour les aider et les accompagner, mais aussi les associations, les hommes politiques qui luttent également pour alerter le grand public et mener des actions de sensibilisation.

J'ai lu : 10 femmes contre le sida

Alors pourquoi je vous parle du sida ? Car un livre est sorti récemment, 10 femmes contre le sida. 10 témoignages de femmes qui se livrent et qui parlent sans tabou du sida et de leur implication dans la maladie : des médecins, des chercheurs, des militants, des patientes... Chaque parcours est différent, chaque combat est mené de front. Ce sont des récits poignants et émouvants. Ils permettent d'ouvrir les yeux, de voir à quel point le sida est plus qu'une maladie et combien il est important de se protéger.

Dès les premières lignes, avec les paroles de Soeur Marie-Thérèse Capgras (infirmière de formation), je me suis laissée transporter, captivée par son univers et son métier, sa mission, son aide auprès des malades. De belles rencontres oui, mais aussi la dure réalité, son témoignage de plusieurs pages se lit d'une traite sans s'arrêter. Il en est de même pour les 9 autres femmes. Elles ont toutes un regard différent, une façon propre de parler de leur implication et de leur combat face au sida. Les pages se lisent facilement, se tournent les unes après les autres. Au fur et à mesure, on se questionne, on écarquille les yeux, on a des frissons... On ne peut rester insensible à ce recueil. Il transcrit un vécu et une réalité, il emploie des mots vrais pour dévoiler la face cachée du sida, un côté que l'on ne connait pas forcément si on est pas malade.

Ce livre a d'ailleurs été écrit par 2 femmes : Hélène Cardin et Cathy-France Ziouar (journalistes et rédactrices spécialisées dans le domaine de la santé) qui, en croisant la route du Collectif Vi(H)e Pluri-elles, ont voulu se faire le porte-parole de ces 10 femmes et partager leurs combats. 

Qu'est-ce que le Collectif Vi(H)e Pluri-elles ? C'est un mouvement solidaire et précurseur, qui mène de nombreuses actions de sensibilisation pour représenter les femmes atteintes du VIH et les accompagner au quotidien. Il regroupe plusieurs associations et a été fondé grâce au soutien d'AbbVie en partenariat avec l'Institut Pasteur. Des médecins, des professionnels de santé, des bénévoles, des hommes et femmes politiques sont d'ailleurs impliqués pour représenter ces femmes au niveau local et régional au quotidien.

D'ailleurs, le Collectif Vi(H)e Pluri-elles a une marraine engagée : Princess Erika. Pour preuve, elle a sorti le single La Vie sans SIDA en décembre dernier. Une chanson qui est un message d'espoir et surtout une incitation à la préventation et au dépistage. 

Princess Erika parle sans détour de la situation des femmes séropositives en France et n'a pas peur de dénoncer l'omerta autour de la question de la prise en charge des femmes face à une infection VIH : « selon moi, la communauté homosexuelle a fait avancer la lutte contre cette maladie, mais en occupant l’espace médiatique, elle a contribué malgré elle à masquer les autres communautés, il faut faire en sorte que l’on entende la voix des femmes ».

J'ai envie de terminer cet article très simplement : le sida est bien plus qu'une maladie, c'est un combat du quotidien. Même si nous ne sommes pas atteints, ce sujet ne doit pas être tabou, la prévention et le dépistage sont primordiaux et il est important d'en parler autour de nous. Et s'il n'est pas forcément facile d'aborder ce sujet, lire le livre 10 femmes contre le sida peut être une bonne alternative. Il touchera le lecteur, ne le laissera pas indifférent et lui appportera forcément de la réflexion et du recul face au VIH.

Voir les commentaires

J'ai testé : le Croque Extra de Lutuscru

22 Janvier 2015, 10:00am

Publié par Bulles de vie

Le soir, je ne rentre jamais avant 20h45/21h du travail. A cette heure ci, et souvent après 8 ou 9 heures de boulot dans les pattes, je n'ai aucune envie de me mettre aux fourneaux et de me lancer dans de la grande cuisine ! Souvent, je prépare un plat le week-end que je n'ai plus qu'à réchauffer ou j'improvise un petit truc vite fait. Comme un croque monsieur. J'adore ca ! C'est super rapide, c'est bon, et ca cale bien. 2 croques et emballé c'est pesé, le repas est fait ! Salé ou sucré (au chocolat, une tuerie !), selon mes humeurs et mes envies. Et salé, j'adore y mettre beaucoup de fromage, surtout du chèvre ! La dernière fois, j'ai fait des croques chèvre/boursin, une petite merveille. 

J'ai testé : le Croque Extra de Lutuscru

Alors quand j'ai appris que Lustucru se lancait dans l'aventure du croque monsieur, forcément, ca m'a attiré... Et forcément, j'ai voulu goûter ! J'ai vu là un repas parfait pour un soir après une journée de travail ou tu es bien fatiguée et tu n'as qu'une envie : t'asseoir dans le canapé et ne plus bouger. 

Pour la préparation, rien de plus simple : 6 minutes à la poêle ou au four. Pour ma part, le choix fut vite fait : j'étais dans la période ou mon four m'avait laché, donc il ne me restait que ma plaque de cuisson. Un peu de beurre et hop, un aller retour sur chaque face pour que le pain dore bien (j'aime quand c'est bien grillé), et c'est prêt !

Déjà, le point positif est que le pain est bien fermé, donc la garniture ne coule pas à la cuisson. Oui car le fromage qui coule sur les bords, c'est appétissant mais c'est pas top, après il ne reste plus rien dedans... Là aucun souci, tout reste bien enfermé dans le pain.

Ensuite, j'ai trouvé la garniture plutôt généreuse ! Le jambon et le fromage sont bel et bien là, en bonne quantité, afin de bien les sentir, et pas seulement quand on est au centre du croque ! Le fromage était bien coulant, le pain croustillant comme il faut (et cuit sur pierre, miam !), je me suis régalée avec ce croque. Une recette classique (jambon / fromage), mais une bonne recette. Il y avait là tout ce que j'attendais et ce que j'aime d'un croque monsieur. 

Est-ce que j'en rachèterai ? Oui, et d'ailleurs, c'est déjà fait ! Certes un croque monsieur, ce n'est pas bien difficile ni compliqué à faire, mais là, il n'y a carrément RIEN à faire ! Si ce n'est sortir une poêle ou allumer le four... Bref parfait pour dépanner, j'en achète donc de temps en temps quand je sens l'envie de croque arriver lorsque je fais mes courses... J'espère que Lustucru va continuer dans cette lancée et étendre sa gamme avec de nouvelles recettes (et pourquoi pas du sucré ?) !

Voir les commentaires

Quiche crème de poivrons, aubergines et chèvre

19 Janvier 2015, 10:00am

Publié par Bulles de vie

Vous connaissez Superproducteur ? C'est une jeune marque food française, qui a pour objectif de valoriser le savoir-faire artisanal des petits producteurs français et italiens. Sur le site de la marque, on toruve des collections saisonnières de bocaux : 3 bocaux, 3 saveurs différentes, 3 textures. Idéal pour faire des toasts bien sûr, mais aussi pour faire de nombreuses recettes. De mon côté, j'ai eu la chance de recevoir la Collection #2, celle aux saveurs d'automne. Elle se composait :

- d'une Crème Fine de Poivrons

- de Rillettes de Maquereaux à la moutarde bio

- d'Aubergines grillées marinées à l'huile d'olive vierge extra

Quiche crème de poivrons, aubergines et chèvre

J'ai directement mangé les rillettes de maquereaux sur des toasts avec du bon pain... et le reste du pot m'a permis de faire un sandwich pour ma pause déjeuner au travail, c'était parfait ! 

J'ai gardé les 2 autres pots pour faire une recette (quoique j'aurai bien mangé les aubergines sur une tartine, avec de la tapenade et des tomates séchées...) : une tarte salée, en rajoutant un peu de chèvre car je suis une inconditionnelle de fromage dans les quiches ! Une recette simple et basique, afin de bien sentir les ingrédients et garder toutes leurs saveurs. 

Quiche crème de poivrons, aubergines et chèvre

Ingrédients :

- Un pot d'aubergines à l'huile d'olive vierge extra

- Un pot de crème fine de poivrons (j'en ai mis que la moitié, mais vous pouvez utiliser le pot entier, j'ai trouvé qu'il n'y en avait pas assez...)

- Une bûche de chèvre

- Un demi litre de lait

- 2 oeufs 

- 2 cuillères à soupe de farine

- Une pincée de sel

- Une pâte brisée

Préchauffer le four à 180 degrés.

Préparer l'appareil : dans un saladier, mélanger les oeufs avec la farine, puis ajouter petit à petit le lait et la pincée de sel. Bien mélanger.

Dérouler la pate brisée et la mettre dans le plat à tarte. Etaler la crème fine de poivrons. Un conseil : n'hésitez pas à mettre une bonne couche bien épaisse, c'est ce qui donnera du goût et relèvera la tarte !

Couper les aubergines à l'huile en petits morceaux et les répartir dessus.

Couper la bûche de chèvre en rondelles et les répartir dessus.

Verser l'appareil à tarte.

Faire cuire 30 à 40 minutes à 180 degrés. 

Quiche crème de poivrons, aubergines et chèvre

Ce que j'ai aimé dans cette recette, c'est la différence des saveurs : la crème fine de poivrons est plutôt relevée, elle donne du goût et permet à la quiche de ne pas être fade. Les aubergines sont bonnes et fondantes, et se marient très bien avec le chèvre. Froide ou chaude, je me suis régalée, ca a fait le bonheur de mes pauses déjeuner : j'étais bien sur la plage, au soleil, avec ma part de tarte salée ! 

Ce qui est bien, c'est qu'il est possible de racheter les bocaux sur le site de Superproducteur, en collection complète ou à l'unité (ou même par 6), donc on peut facilement refaire le plein de bonnes choses. Je suis sûre qu'on peut faire une super bruschetta avec les aubergines à l'huile d'olive vierge extra...

Voir les commentaires

Epiphanie 2015 : sélection de galettes et recette

4 Janvier 2015, 09:00am

Publié par Bulles de vie

Ca y est, c'est le premier dimanche du mois de janvier, le premier dimanche de l'année, bref, le jour de fêter l'épiphanie et tirer les rois ! Même si on va trouver des galettes tout au long du mois de janvier, dès qu'elles fleurissent dans les boulangeries et les supermarchés, j'en ai envie ! Une soudaine envie de frangipane et de brioche... 

Quand j'étais petite, en famille, c'était toujours toujours une couronne (=brioche). On mangeait une fois dans l'année une frangipane, que mon père achetait à la cantine de son travail. Mais nous n'étions pas trop fan... Et avec le temps, mes goûts ont changé, aujourd'hui, je préfère de loin la frangipane ! Je trouve que ca fait un meilleur dessert, c'est plus gourmand qu'une bricohe ! Par contre... c'est beaucoup plus gras :( :( (J'ai abandonné l'idée de faire la diet post fêtes, je crois que je vais laisser passer l'épiphanie hein^^)

Epiphanie 2015 : sélection de galettes et recette

Si vous êtes plutôt brioche, La Fournée Dorée propose cette année 2 nouveautés (que j'ai déjà goûté !) :

- La Couronne des Rois aux Fruits Confits : une très bonne brioche comme La Fournée Dorée sait le faire, bien garnie de fruits confits et d'écorces d'orange. Une recette réussie ! La brioche est moelleuse et assez légère. Elle passe bien en dessert, mais aussi pour le goûter ou... le petit déjeuner ! Oui oui, c'est parfait avec le café et se donner de l'énergie avant une journée de travail :) 

- Le Chinois des Rois à la Frangipane : alors là, j'ai adoré ! Déjà, j'aime beaucoup le chinois et la garniture à la crème pâtissière... Mais là, avec la frangipane, c'est encore mieux ! On retrouve ce petit goût d'amande, cette crème fondante... Un délice ! Ce Chinois des Rois fait 600 grammes, il y a donc de quoi faire durer la gourmandise quelques jours (si on arrive à être raisonnable) ! En plus, il est glacé sur le dessus, histoire d'apporter la touche ultime de gourmandise !

2 très bonnes recettes pour fêter l'épiphanie avec La Fournée Dorée, pour un prix très raisonnable, puisque chaque couronne coûte environ 3,25€. 

Epiphanie 2015 : sélection de galettes et recette

Si vous êtes plutôt frangipane... direction Thiriet ! Ce n'est plus une surprise, j'adore ce magasin, surtout depuis que j'y ai découvert un gâteau coup de coeur trop bon au chocolat... Et vous savez quoi ? Ils font une galette des rois... au chocolat aux noisettes gianduja ! OMG arrêtez tout ! J'ai trouvé MA frangipane de l'année, il faut absolument que j'aille goûter ça ! Le tout avec une pâte feuilletée bien croustillante, déjà ca doit sentir super bon à la cuisson et ce doit être un délice à la sortie du four... Bref, j'ai trouvé l'excuse idéale pour aller chez Thiriet et faire le plein de bonnes choses. 

Et si vous préférez la frangipane classique, Thiriet fait aussi bien sur une version nature, avec une garniture bien généreuse et au bon goût d'amande. 

Epiphanie 2015 : sélection de galettes et recette

Sinon, il y a aussi la version home made, faire sa propre galette ! Il n'y a rien de compliqué, c'est même très facile. Il suffit juste de prendre de bons ingrédients, surtout la pâte feuilletée ! Mieux vaut ne pas choisir la premier prix qui ne lèvera pas, ni de croustillera pas aussi bien qu'une vraie bonne pâte feuilletée pure beurre (perso je suis fan de la pâte feuilletée Trésor de Grand-Mère de Herta, c'est une merveille !).

Ma recette de frangipane, je l'ai découverte l'an dernier, et depuis je l'ai adopté et je ne fais plus que celle-ci (même si ce n'est pas le moment de l'épiphanie !). Cette recette se fait avec du Délice d'amande à la Rose de chez Perrin Ravioli. Elle donne un petit goût de rose à la garniture et accentue le goût d'amande, c'est super bon !

Ingrédients :

- 2 pâtes feuilletées

- 80 grammes de poudre d'amandes

- 1/2 pot de Délice d'amande à la rose

- 80 grammes de sucre

- 80 grammes de beurre mou

- 2 oeufs

Préchauffer le four à 200 degrés.

Dans un saladier, mélanger la poudre d'amande, le sucre, les oeufs, le beurre mou et le délice d'amande à la rose, jusqu'à obtenir un mélange homogène.

Etaler un premier disque de pâte feuilletée. 

Verser la garniture au centre, en laissant un peu d'espace sur les bords. A ce moment là, n'oubliez pas d'y insérer une fève ! (Etape que j'oublie souvent je dois dire...)

Recouvrir avec le second disque de pâte feuilletée, en soudant les bords avec un peu d'eau. 

Faire cuire pendant 35 minutes à 200 degrés (surveillez la cuisson, vous pouvez baisser un peu la température si la galette colore trop vite).

Et voilà, c'est tout simple ! A la cuisson, la pâte va lever, elle va "feuilleter" comme je dis souvent, pour croustiller... Et cette garniture de crème d'amande parfumée, j'adore ! Pas trop gras, juste comme il faut. De mon côté, j'aime beaucoup la frangipane tiède, alors je la réchauffe un peu avant de la manger, quelques minutes au four et c'est bon... 

Bonne épiphanie à tous !

Epiphanie 2015 : sélection de galettes et recette

Voir les commentaires

Fondant au chocolat... ou coulant trop bon !

2 Janvier 2015, 10:00am

Publié par Bulles de vie

Cette recette, je l'ai trouvé chez Le Miam Miam Blog. Ca faisait un moment que je l'avais repéré, mais je ne l'avais jamais testé. Et cette fois-ci, je voulais une recette simple et basique pour tester mon nouveau four et apprivoiser en douceur ses fonctions et sa façon de cuire les gâteaux. 

La recette est ultra facile et le résultat... ultra bon ! Un fondant au chocolat délicieux, pas trop sucré, pas trop chocolaté, bien dosé comme il faut. Un fondant qui pourrait même se qualifier de coulant ou de mi-cuit tellement le coeur du gâteau fond/coule quand il est chaud !

Fondant au chocolat... ou coulant trop bon !

Voici la recette (vous pouvez retrouver la recette originale ici) :

Ingrédients : 

- 200 grammes de chocolat noir

- 100 grammes de beurre

- 100 grammes de sucre

- 50 grammes de farine

- 4 oeufs

Préchauffer le four à 200 degrés.

Faire fondre le chocolat et le beurre (au bain marie ou au micro ondes).

Dans un saladier, mélanger le sucre et la farine (tamisée).

Ajouter les oeufs et mélanger. 

Ajouter le chocolat fondu et mélanger jusqu'à avoir une belle pâte lisse.

Verser la pâte dans le moule et cuire 12 minutes à 200 degrés.

Fondant au chocolat... ou coulant trop bon !

Résultat.... Adieu ! Ce fondant n'a pas fait un pli sur la table... Il y avait des "miam" et des "c'est trop bon" à chaque cuillère ! Je l'ai dégusté en 2 fois, de deux façons différentes :

- Tiède (presque) à la sortie du four (photo de gauche) : il est moelleux sur les bords et coule à l'intérieur, c'est un délice ! Un fondant bien coulant, j'adore ! En y repensant, je me dis que j'aurai pu le servir avec une boule de glace (soyons fou), pour pousser la gourmandise encore plus loin et avoir un effet chaud / froid. Et la glace qui fond au contact du gâteau... OMG c'est trop bon !

- Frais, après une nuit au frigo (photo de droite) : il reste moelleux, mais l'intérieur est devenu fondant / crémeux. Alors là, j'ai adoré ! J'ai préféré cette version et cette texture... Vraiment fondante, je trouve que c'est un peu plus "léger" que le fondant au chocolat chaud et coulant. A déguster nature, peut être que les gourmands peuvent prendre un peu de chantilly pour aller avec mais le gâteau seul se suffit à lui-même.

Une très bonne découverte, cette recette va rentrer dans mes gâteaux "basiques à refaire" ! Quand une soudaine envie de chocolat arrive et qu'on a envie de passer quelques minutes en cuisine, c'est parfait ! Et si j'ai un peu de patience, j'attendrai le lendemain pour le manger pour retrouver cette texture fondante et crémeuse au centre...

Voir les commentaires