Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bulles de vie

Gâteau aux pêches

22 Août 2016, 11:00am

Publié par Bulles de vie

L'été, c'est vraiment ma saison préférée. Déjà car il fait beau, chaud et jour tard. Ca donne envie de sortir, de se balader, de profiter de la nature et du paysage qui nous entoure, de festoyer entre amis,... De prendre du bon temps tout simplement ! Ensuite, côté nourriture, c'est pour moi la saison la plus variée. Je me régale avec les légumes et les fruits bien juteux et goûteux... Rien de tel que les bonnes tomates, des pêches ou des abricots,... Pas besoin d'ajouter quoi que ce soit pour se régaler (et pour ca, big up à Stéphane et Sophie de Vence Eco, mon primeur préféré). 

Mais voilà que de retour du marché et mes pêches sous le bras, j'ai eu envie de pâtisser. J'avais envie d'un gâteau bien moelleux, bien roudoudou comme on dit, mais aussi un peu léger, d'où ma volonté d'y mettre quelques fruits. 

Après quelques recherches sur le net, je suis tombée sur la recette de La petite cuisine de Pauline qui me tentait bien. Cerise sur le gâteau, elle utilisait de l'huile et non du beurre, c'était donc parfait ! Encore une occasion pour moi d'ajouter une recette "je remplace l'huile par le beurre" à mon compteur de pâtissière^^.

Verdict ? C'est pas mal du tout. Surtout, il faut bien mélanger les morceaux de pêches à la pâte du gâteau, car ce sont les fruits qui apportent tout le moelleux. Après, qu'on se le dise, ce gâteau est moelleux mais pas trop non plus. Pour le goûter, trempé dans un verre de lait (ou une tasse de thé/café), c'est parfait, ca passera tout seul. Pour un dessert en fin de repas, ca risque d'être un peu "secos"... (au moins, vous ne prendrez qu'une petite tranche sans abuser^^). Les morceaux de pêches apportent un peu de fraicheur, de légèreté, une texture moelleuse, c'est très agréable. Pour l'huile, j'ai mis de l'huile de noix de pécan Guénard. On la sentait à peine au goût, la noix de pécan était très subtile. C'est donc parfait pour ce dessert, l'huile apportera la texture nécessaire sans dominer côté goût. Après, je pense que ce dessert peut être encore plus gourmand en ajoutant quelques pépites de chocolat, ou pourquoi pas un peu de poudre d'amandes...

 

Gâteau aux pêches

Ingrédients :

- 2 oeufs

- 50 grammes de sure

- 2 sachets de sucre vanillé

- 165 grammes de farine

- 1 sachet de levure chimique

- 50 grammes d'huile (noix de pécan pour moi)

- 2 pêches 

Préchauffez votre four à 180 degrés.

A l'aide de votre robot, fouettez les oeufs avec le sucre et le sucre vanillé, jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux (il va augmenter un peu de volume).

Ajoutez l'huile, et mélangez.

Incorporez ensuite la farine et la levure, et mélangez délicatement.

Epluchez les pêches et coupez les en petits morceaux. Versez-les ensuite dans le mélange précédent (vous pouvez un peu fariner les morceaux de pêches pour ne pas qu'ils tombent au fond).

Versez la préparation dans votre moule.

Mettez à cuire 45 minutes, à 180 degrés.

Gâteau aux pêches
Gâteau aux pêches

Voir les commentaires

C'est l'été, vive les glaces !

18 Août 2016, 14:15pm

Publié par Bulles de vie

Les glaces, c'est le goûter facile de l'été. Il suffit d'ouvrir le congélateur pour en manger, et c'est rafraichissant. Le top. Car je dois dire qu'en ce moment, je ne cuisine pas trop, j'ai tendance à ne pas m'éterniser derrière les fourneaux. Alors les glaces sont le dessert par excellence !

Oui mais quitte à manger des glaces, autant qu'elles soient bonnes. Parce que si c'est pour manger des glaces à l'eau sans goût, non merci. Je préfère les glaces bien crémeuses, bien onctueuses, les bonnes crèmes glacées quoi. Pas light du tout mais tellement gourmand !

Cette année, j'ai goûté les nouveautés de Toupargel. Une fois de plus, je n'ai pas été déçue. A chaque fois que je goûte les produits de la marque, je suis satisfaite et je me régale. Vous allez voir que la gourmandise est une fois de plus au rendez-vous.  

C'est l'été, vive les glaces !

- Crème glacée Stracciatella : ce que j'aime dans les glaces Stracciatella, c'est qu'il y a pleinnnn de morceaux et donc du croquant grâce aux copeaux de chocolat. Et Toupargel n'a pas été radin en copeaux, il y a la dose ! En plus, il y a une sauce chocolat qui vient accentuer le goût. J'ai beaucoup aimé ce parfum, simple mais efficace comme j'ai tendance à dire. 

- Crème glacée Tiramisu : le tiramisu fait parti de mes desserts préférés. J'aime également beaucoup la version glacée, mais c'est souvent dur de trouver une bonne glace ou l'on retrouve vraiment le parfum du tiramisu. Ici, nous avons une crème glacée Marsala, des morceaux de génoise, une sauce café et de la poudre de cacao. Visuellement, quand on ouvre le bac, la glace est très jolie, avec 2 jolis dômes, ca donne envie !! Côté goût, j'ai bien aimé avoir des morceaux grâce à la génoire. On sent le Marsala (un peu trop à mon goût, mais c'est parce que je ne mets jamais d'alcool dans mon tiramisu maison), ainsi que les notes de café et de cacao. On retrouve le goût du tiramisu, c'est pas mal du tout. 

- Mini-pot façon Mont Blanc : comme son nom l'indique, il s'agit d'une crème glacée à la crème de marrons et une sauce à la crème de marrons. Une chose est sûre, à la première cuillère, on sent bien la crème de marrons ! On retrouve tout de suite ce goût sucré qui rappelle l'enfance. La glace reste assez légère. Le mini-pot est petit certes, mais je trouve que c'est la bonne dose quand on veut terminer le repas sur une note sucrée/glacée, sans pour autant prendre un énorme bâtonnet. Bon par contre, si vous avez encore faim prévoyez les 2 pots pour vous tout seul^^

- Mini-pot façon Crème brûlée : j'ai beaucoup aimé ce petit pot. Comme pour le Mont Blanc, la saveur crème brulée se retrouve tout de suite ! C'est comme si on avait ce dessert mais en glace. Rien à redire. Et qui plus est, il y a sur le dessus une petite couche de caramel croquant... le top du top de la gourmandise, la recette est respectée à la lettre ! Gros miam !

- Bâtonnets Panna cotta fruits rouges : nous avons ici une crème glacée façon panna cotta et sorbet aux fruits rouges, avec un enrobage au chocolat blanc et pépites de framboises. Une recette qui vaut le détour ! Le sorbet fruits rouges vient alléger la panna cotta et donne de l'acidité pour casser le côté sucré de l'enrobage chocolat blanc. C'est un très bon mélange, à la fois onctueux et léger, fruité. Ce bâtonnet est entre le sorbet et la crème glacée, alors si votre coeur balance, prenez celui-là ;) 

- Cônes Vanille chocolat coeur de sauce : c'est simple, les cônes étaient mes glaces préférées quand j'étais petite !! De la vanille, du chocolat et j'étais aux anges ! J'ai un peu retrouvé ce souvenir de mes goûters d'été avec mon frère avec ce cône Toupargel. La vanille est onctueuse à souhait, j'ai adoré. Au coeur du cône, il y a une sauce cacao... c'est la petite surprise, la cerise sur le gâteau comme on dit... Comme un coeur coulant au chocolat, c'est un délice ! 

Crédit photo : Toupargel

Crédit photo : Toupargel

L'été 2016 n'est pas encore terminé, il est encore temps de manger des plein de glaces. Globablement, toutes ces nouveautés m'ont plu, avec une préférence pour les cônes et les mini-pots Crème brulée. Ce sont plutôt des glaces de petits formats taille raisonnable (on est loin des gros magnum), ce qui permet d'en manger sans culpabiliser. Plus sérieusement, c'est parfait pour un dessert en fin de repas ou une petite pause gourmande mais légère. Pas le truc qui va nous plomber l'estomac.

Les glaces sont crémeuses et onctueuses, pile comme j'aime. On retrouve les parfums annoncés sur les emballages, donc pas de mauvaise surprise. On a le goût du marron avec la glace façon Mont-Blanc ou la crème brulée avec celle façon Crème Brulée ! Et mention spéciale pour la Stracciatella gé-né-reuse en copeaux de chocolat.

Je vous laisse, je file manger le dernier cône vanille chocolat qui reste dans le congel... 

Voir les commentaires

Cheesecake salé {4 ingrédients seulement et sans cuisson !}

14 Août 2016, 18:24pm

Publié par Bulles de vie

Et oui, encore une recette de cheesecake sur le blog. Vous dire que j'adore ca n'est plus une surprise et ce serait même une redite de ma part. Sauf que les cheesecakes salés, je n'en fait pas souvent, et pourtant, c'est très bon ! Surtout en été, ca reste frais et léger, pas besoin d'allumer le four pour le préparer, bref le top ! Avec une salade, c'est parfait pour un petit repas. Et ca change des tomates/mozza qu'on mange pendant tout le mois d'août. 

Cette recette m'est venue en discutant avec mon amie Chatterbox Palace (on parle toujours de bouffe quand on se voit^^). On cherchait une recette de cheesecake sans gélatine et sans oeuf. Du coup, je me suis demandée si en prenant uniquement de la crème montée en chantilly cela pouvait marcher ? 

Au final, 4 ingrédients pour ce cheesecake salé, 2 pour la base (gressins + beurre) et 2 pour l'appareil (fromage frais + crème liquide). Quelques minutes de préparation, quelques lonnnngues heures au frigo et c'est prêt !

Verdict ? Miam ! C'est crémeux et assez léger. L'appareil (creamcheese) est aérien, grâce à la crème montée en chantilly. Bien moins bourratif que les cheesecakes sucrés habituels !! Pour le fromage, j'ai pris du Saint-Môret, du fromage frais nature. J'ai bien aimé ce côté neutre, qui n'est pour autant pas fade. Mais vous pouvez très bien prendre du fromage ail et fines herbes par exemple, ou sinon (encore mieux !) mettre un peu de tapenade dans le fromage pour parfumer le tout ! 

Cheesecake salé {4 ingrédients seulement et sans cuisson !}

Ingrédients :

- 200 grammes de gressins

- 90 grammes de beurre

- 300 grammes de Saint-Môret (ou autre fromage frais de votre choix)

- 20 cl de crème liquide entière (bouchon rouge)

Faites fondre le beurre.

Emiettez les gressins. Mélangez les au beurre fondu.

Répartissez le mélange gressins / beurre fondu au fond de votre moule en tassant bien, pour former la base du cheesecake.

Réservez au frais.

Versez la crème dans un saladier et fouettez la vivement pour la monter en chantilly assez ferme (n'hésitez pas à mettre vos fouets et saladier au frigo pour être sur que la chantilly monte).

Détendez un peu le Saint-Môret à l'aide d'une fourchette, puis ajoutez la chantilly. Mélangez le tout délicatement. 

Versez ensuite ce mélange sur votre base de gressins.

Réservez au frais, idéalement toute une nuit. Servez bien frais. 

Cheesecake salé {4 ingrédients seulement et sans cuisson !}
Cheesecake salé {4 ingrédients seulement et sans cuisson !}
Cheesecake salé {4 ingrédients seulement et sans cuisson !}

Voir les commentaires

Muffins au chocolat et huile de noix de pécan

6 Août 2016, 12:45pm

Publié par Bulles de vie

Dans ma lignée de "je cuisine à l'huile pour remplacer le beurre", après les cookies, je me suis essayée aux muffins. Pour la recette, je me suis inspirée de Trish Deseine, bien connue pour toutes ses créations gourmandes au chocolat. 

Pour cette fois, au lieu de mettre de l'huile d'olive, j'ai mis de l'huile de noix de pécan, de la marque Guénard. Chocolat et noix de pécan, ca ne peut être que un bon mélange non ? 

Pour réaliser la recette, rien de compliqué, quelques minutes pour mélanger les ingrédients et c'est prêt. Autrement dit, pas d'excuse pour ne pas improvier un petit goûter à la dernière minute... 

Verdict ? Ces muffins sont bien chocolatés ! Si vous préférez le chocolat doux et gourmand, n'hésitez pas à mettre du chocolat au lait ou du praliné à la place du noir, ce sera un peu moins fort (dans ce cas diminiuez un peu la dose de sucre). On sent légèrement l'huile de noix de pécan, qui se marie très bien au chocolat. Elle donne aussi du moelleux aux muffins. On a le bon côté de l'huile : du goût et du moelleux. Elle est présente en juste dose, pour ne pas avoir le côté "gras" ou trop fort en bouche. Le must ultime aurait été de rajouter quelques noix de pécan au centre, un peu comme des brownies. La poudre d'amandes permet aussi d'ajouter un peu de texture, c'est vraiment pas mal. Pour rajouter un peu de gourmandise, j'ai mis un petit glaçage dessus avec quelques amandes.

Au final, j'aime beaucoup cuisiner pâtisser à l'huile. Ca change du beurre, ca me permet d'essayer et d'expérimenter de nouvelles recettes, mais le résultat est à la hauteur. Cookies ou muffins, pour l'instant je ne suis pas déçue. Cela reste moelleux ou croustillant, et le petit plus, c'est que l'huile (cacahuète ou noix de pécan) parfume et rajoute du goût au dessert. Pour l'instant, je suis fan des nouveautés Guénard, et je n'ai pas fini de faire de nouvelles recettes avec :) 

Muffins au chocolat et huile de noix de pécan

Ingrédients : 

Pour les muffins :

- 150 grammes de chocolat noir

- 6 cl d'huile de noix de pécan Guénard

- 3 oeufs

- 75 grammes de sucre (j'en ai mis que 50)

- 125 grammes de poudre d'amandes

Pour le glaçage :

- 100 grammes de chocolat noir

- Quelques amandes entières

Préchauffez votre four à 180 degrés.

Faites fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain-marie.

Ajouter l'huile de noix de pécan, et mélanger. Réservez.

A l'aide de votre robot, fouettez les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume.

Ajouter délicatement la poudre d'amande au mélange oeufs/sucre pour garder le gonflant.

Ajouter ensuite le mélange chocolat/huile et remuez bien.

Versez la préparation dans des petits moules à muffins.

Mettez à cuire 15 minutes à 180 degrés. 

Pour le glaçage :

Faites fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain-marie, puis versez le sur vos muffins.

Déposez quelques amandes entière sur le chocolat pour faire un peu de déco.

Laissez refroidir et mettez le au frais pour que le chocolat prenne. (N'oubliez pas de sortir vos muffins au moins 15 minutes avant de les manger, ils seront meilleurs à température ambiance !).

Muffins au chocolat et huile de noix de pécan
Muffins au chocolat et huile de noix de pécan

Voir les commentaires

Cookies au praliné et huile de cacahuète

25 Juillet 2016, 08:21am

Publié par Bulles de vie

Je n'ai jamais vraiment mangé beaucoup de beurre. Je ne l'utilise qu'en pâtisserie pour faire des gâteaux et pour faire des pâtes brisées. Depuis peu, j'ai remplacé le beurre par l'huile dans ma recette de pâte brisée, et j'essaye également de le faire dans les desserts. Ne me demandez pas pourquoi, je n'ai rien contre le beurre à petites doses mais sûrement est-ce dû à mes origines méditerranéennes (j'ai été élevé à l'huile d'olive et à la ratatouille, que voulez-vous) !

Peu après (le hasard fait parfois bien les choses), j'ai reçu un message de la part des Huiles Guénard pour tester leurs nouveautés. Ca tombait super bien, c'était pour moi l'occasion de continuer mes expériences "cuisine sucrée" avec de l'huile, mais aussi et surtout changer de l'huile d'olive pour découvrir de nouveaux produits : l'huile de cacahuète et l'huile de noix de pécan. 

J'ai cherché plusieurs recettes, hésité sur plusieurs gâteaux, puis j'ai finalement choisi de faire des cookies. Je me suis dis qu'avec l'huile de cacahuète, mes cookies allaient être parfumés et pouvaient gagner en goût. 

Verdict ? Rien qu'à l'odeur, on sent vraiment la cacahuète. Au goût, elle se fait plus discrète mais on la retrouve quand même. Les cookies restent toujours croustillants à l'extérieur et moelleux à l'intérieur, au goût, on ne sent pas la différence par rapport aux cookies avec du beurre. En revanche, à la cuisson, ils ne s'étalent pas du tout ! Ne faites donc pas des boules trop épaisses car elles resteront intactes. 

 

Cookies au praliné et huile de cacahuète

Ingrédients :

- Un oeuf

- 8 cl d'huile de cacahuète Guénard

- 150 grammes de farine

- Un sachet de levure chimique

- 50 grammes de sucre

- 150 grammes de chocolat praliné

Préchauffez votre four à 150 degrés.

Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre et la levure.

Ajoutez l'oeuf et l'huile et mélangez.

Incorporez le chocolat praliné (cassé en petits morceaux). 

Faites des petites boules (n'hésitez pas à bien les applatir car elles gardent leur forme à la cuisson !) et mettez à cuire 12 minutes à 150 degrés. Si besoin vous pouvez prolonger la cuisson de 2 ou 3 minutes mais pas tellement plus, les cookies vont durcir en refroidissant.

Cookies au praliné et huile de cacahuète
Cookies au praliné et huile de cacahuète
Cookies au praliné et huile de cacahuète

Voir les commentaires

Quand le fraisier devient kiwier

10 Juillet 2016, 17:21pm

Publié par Bulles de vie

Le mois dernier, j'ai découvert Le chef en box. Le concept est très simple : c'est une box de pâtisserie. Tous les mois, une box arrive dans votre boite aux lettres avec une nouvelle recette. Et la recette justement... c'est une surprise ! On ne la découvre qu'au dernier moment. Impossible donc de savoir ce qui nous attend. En mai c'était la tarte au citron meringuée, en juin le fraisier et pour juillet, c'est une tarte framboise/pistache. On est sur des recettes de saison et plutôt fruitées, tout en gourmandise :) 

Ce qui me plait également dans ce concept, c'est le prix plus raisonnable : 19,99€ la box si on prend un abonnement mensuel. Le prix baisse si on s'abonne sur plusieurs mois (17,90€ pour 3 mois et 15,90€ pour un an). Moins de 20€, je trouve que ca passe et cela donne envie de s'abonner. Autant je ne mettrai pas 50€ dans une box chaque mois, autant 20€ pour faire une nouvelle recette et prendre du plaisir à pâtisser pas de problème !

Quand le fraisier devient kiwier

Qu'y a-t-il dans chaque box ? On trouve un kit avec tous les ingrédients secs et le descriptif de la recette. La farine/sucre/etc sont emballés dans des petits sachets, c'est parfait. Il n'y a plus qu'à rajouter les ingrédients frais (les oeufs, le lait, les fruits,...) pour se lancer. 

Au mois de Juin, c'était donc le fraisier. Je n'ai pas eu une grande surprise en découvrant la recette puisque nous étions en pleine saison de la fraise et surtout que des fraisiers, j'en ai déjà fait. Zut, je n'allais pas pouvoir faire une recette inconnue ! Mais sa particularité était sa crème pâtissière parfumée au basilic. Pour le coup, je n'avais jamais essayé l'association fraise/basilic. Je dois dire que le basilic, je l'utilise pour des recettes salées et uniquement salées, jamais en pâtisserie ! Cela m'a donc permis de découvrir un nouveau mariage de saveurs. 

Une fois ma box reçue (et mes vacances terminées), je suis allée au marché acheter mes fraises pour faire ce fameux fraisier. Oui mais voilà, moi les fraises je les aime tellement nature que... j'ai mangé les fraises le soir même sans avoir fait le fraisier !! Bravo ma p'tite dame !! Il ne me restait plus qu'à trouver un plan B... et là, ouf, j'avais aussi pris des kiwis, et je me suis dis que l'association génoise, crème pâtissière et kiwis, ca devait marcher. Et hop, c'est comme ca que mon fraisier s'est transformé en kiwier !

Quand le fraisier devient kiwier

Pour la recette, je vous laisse regarder la vidéo tuto du Chef en Box si vous voulez refaire le fraisier. Il y a un petit coulis de fraises à réaliser, à mettre en pipettes. Et au moment de servir, il n'y a plus qu'à pincer la pipette pour imbiber le fraisier... malin non ? Pour ma part, je n'ai pas fait de coulis, mais ca n'a pas manqué, l'ensemble n'était pas sec du tout. Mes kiwis étaient bien juteux heureusement :) 

Ingrédients :

- 4 kiwis

Pour la génoise : 

- 3 oeufs

- 90 grammes de sucre

- 90 grammes de farine

Pour la crème pâtissière :

- 25 cl de lait

- 65 grammes de sucre

- 25 grammes de poudre à crème

- 2 oeufs

- 50 grammes de beurre

- 5 feuilles de basilic 

Pour la génoise :

Mélangez les oeufs et le sucre, puis faites un bain-marie.

Fouettez les oeufs pendant qu'ils chauffent, pour que le mélange blanchisse.

Une fois que le mélange atteint 35 degrés, mettez le saladier dans un récipient d'eau froide et continuer de fouettez le tout pour faire monter les oeufs. 

Versez ensuite la farine délicatement, puis mélangez doucement, sans faire retomber les oeufs.

Mettez votre génoise à cuire environ 10/15 minutes (jusqu'à coloration) à 180 degrés.

Une fois refroidie, coupez des cercles dans votre génoise à la taille de vos moules ou verrines.

Pour la crème pâtissière :

Faites chauffer le lait jusqu'à ébullition.

Faites ensuite infuser les feuilles de basilic pendant une dizaine de minutes. 

Dans un saladier, mélangez la moitié du sucre, la poudre à crème et les oeufs.

Ôtez le basilic du lait, ajoutez l'autre moitié du sucre, puis portez à nouveau le lait à ébullition. Versez le ensuite en 3 fois sur le mélange précédent (sucre/poudre à crème/oeufs).

Remettez ensuite le tout à cuire jusqu'à épaississement, sans cesser de remuer.

Enlevez du feu, ajoutez le beurre et mélangez.

Filmez au contact et mettez au frais jusqu'à ce que le mélange refroidisse complètement.

Pour le montage :

Mettez un cercle de génoise au fond de votre verrine ou récipient. 

Répartissez des morceaux de kiwis dessus.

Ajoutez ensuite une bonne couche de crème.

Répétez l'opération : génoise / kiwis / crème.

Mettez ensuite au frais 4 heures, idéalement toute une nuit. 

Quand le fraisier devient kiwier

Si, comme moi, il vous reste de la génoise (et plus de crème), vous pouvez faire une chantilly à la vanille pour faire d'autres verrines. Pour cela, prenez une brick de crème liquide entière (bouchon rouge), montez la en chantilly et ajoutez y un peu de vanille en poudre. C'est aussi très bon avec les kiwis !

Et pour terminer mon article, je le répète : la box du mois de Juillet est une tarte framboise/pistache, et au vu de la recette ca semble hyper bon ! Si vous voulez commandez, allez-y... Pour ma part, il faut que je me dépêche de le faire, d'autant plus que je n'ai jamais goûté de tarte avec de la pistache (shame on me), c'est l'occasion !!

 

 

Quand le fraisier devient kiwier

Voir les commentaires

Mousse au chocolat

5 Juillet 2016, 07:15am

Publié par Bulles de vie

Vous vous souvenez de mon concours pour gagner une lunch box avec Madame Loik ? Et bien voilà, j'ai enfin trouvé le nouveau maxi format (merci Leclerc) et j'ai pu essayer une recette que j'avais repéré et qui m'intriguait : une mousse au chocolat. Je me demandais quelle texture elle pouvait avoir (allait-on se rapprocher d'un cheesecake ?), et pour le goût, allait-on sentir la pointe de sel ? 2 jours après avoir fait mes courses, hop je me suis lancé dans la recette.

Verdict ? A faire, c'est facile et ultra facile, différent d'une mousse au chocolat classique mais pas plus compliqué, ni plus long. Pour ma part, je n'ai pas utilisé du chocolat noir mais du chocolat au lait (#tropgourmande). Autant j'aime la mousse au chocolat, autant je n'aime pas quand elle est trop forte ou trop chocolatée. J'ai donc pris du chocolat au lait pour avoir de la douceur, de la gourmandise, bref pour faire miam à chaque cuillère. Du coup je n'ai pas mis de sucre, histoire de contrebalancer et de ne pas tomber dans le trop sucré non plus.

A la dégustation, au début, c'est surprenant ! C'est entre la mousse et la crème. On a une texture de mousse quand on commence, puis ca fond dans la bouche et ca devient crémeux. C'est super bon ! On retrouve la légèreté et le côté aérien du fromage fouetté. On sent la petite pointe de sel, ce qui donne un peu de peps à ce dessert et qui relève la douceur du chocolat au lait. C'est bien simple, vous commencez une verrine que vous en avez déjà envie d'une deuxième !

Après cette première recette, j'ai bien envie de continuer de cuisiner ce fromage. Détourner les desserts en version salée, comme un cheesecake ou un tiramisu. En base de tarte fine ce doit être pas mal aussi ! Bref ce n'est pas les idées qui manquent :) 

Mousse au chocolat
Mousse au chocolat

Ingrédients :

- 1 pot de Fromage Fouetté Madame Loïk Nature au sel de guérande de 460 grammes

- 200 grammes de chocolat au lait

- 150 grammes de lait

- 30 grammes de beurre

- 3 oeufs 

Dans une casserole, portez le lait à ébullition.

Versez le sur le chocolat concassé, et mélangez jusqu'à obtenir une préparation lisse.

Laissez un peu tiédir la préparation, puis ajoutez le beurre en petits dés.

Séparez les blancs des jaunes d'oeufs. 

Montez les blancs en neige. Ajoutez au dernier moment les jaunes.

Incorporez délicatement le Fromage Fouetté et la ganache chocolat.

Laissez quelques morceaux de Fromage Fouetté dans le mélange, pour ne pas casser la mousse (et pour donner un peu plus de goût aussi !).

Versez dans des verrines ou ramequins.

Mettez au frigo, au minimum 3 heures, idéalement toute une nuit !

Mousse au chocolat
Mousse au chocolat

Voir les commentaires

C'est nouveau, c'est bon ! #2

25 Juin 2016, 16:23pm

Publié par Bulles de vie

Encore plein de nouveaux produits sont arrivés ! Cette fois-ci, tous se trouvent en supermarché. Voici ma petite sélection de ce mois.

C'est nouveau, c'est bon ! #2

Pringles Tortilla Chips : 

Forcément, avec l'Euro, les soirées foot riment souvent avec apéro et... chips ! Bon alors ici, on ne regarde pas le foot. Mais ca ne veut pas dire qu'on ne mange pas de chips... C'est un produit que je consomme vraiment de manière occasionnelle, mais j'ai toujours un ou deux paquets dans mes placards, au cas où une invitation de dernière minute arrive.

Foot ou pas, Pringles vient de sortir une nouvelle gamme, les Pringles Tortilla Chips, avec 4 saveurs différentes : Original, Nacho Cheese, Spicy Chili et Sour Cream. Ces tortillas chips sont fidèles aux autres produits de la marque, elles sont bien croquantes et savoureuses. J'ai goûté les Original (nature donc) et Nacho Cheese. J'ai eu une petite préférence pour celles au fromage, que j'ai trouvé plus original. On sent le goût fromage sans pour autant envahir le palais, le dosage est plutôt réussi. Et si vous ne finissez pas la boite dans la soirée (c'est possible ca ?), les chips se garderont très bien dans les boites "can", qui permet de les protégérer de l'humidité et donc de ne pas les ramollir. 

C'est nouveau, c'est bon ! #2

Les Croustillants de Marie : 

Le principe de ces croustillants de poisson ? Un beau morceau de cabillaud avec une compotée de légumes et un crumble salé dessus. Il existe 2 recettes : Pesto Rosso (à base de tomates comme son nom l'indique) et Caviar d'Aubergines. Les boites sont pour 2 personnes, chaque portion fait 200 grammes. 

J'ai préparé ces croustillants au four, histoire de garder le crumble bien croustillant justement, j'avais peur que le résultat au micro-ondes soit trop mou. Il faut juste prévoir un peu de temps, mais une fois les poissons dans le four, il n'y a pas grand chose à faire (à part cuire le riz pour l'accompagner^^). Résultat ? J'ai bien aimé. Le crumble et la petite sauce aux légumes relèvent le goût du cabillaud nature, qui peut paraitre un peu fade sinon. Ici, nous avons le moelleux du poisson (100% filet), le croquant/croustillant du crumble et la compotée qui vient assaisonner le tout pour que ce ne soit pas trop sec. Moi qui suis quasi végétarienne au quotidien, c'est un bon moyen de manger des protéines. J'ai apprécié ce morceau de cabillaud, et j'ai particulièrement apprécié ne rien avoir à faire (autant j'adore cuisiner, autant cuire de la viande ou du poisson n'est pas du tout quelque chose que j'aime...). Et autre avantage : c'est un produit surgelé, ca permet donc d'en avoir toujours en réserve dans son congélateur, sans se soucier de la date de pérempion ! 

C'est nouveau, c'est bon ! #2

Tartines & Desserts Chocolat-Noisettes Régilait :

Quand on dit pâte à tartiner, on pense de suite Nutella, Nocciolata... désormais, on peut aussi penser Régilait. La marque est maintenant présente sur le segment des pâtes à tartiner (même si le produit n'en porte pas directement le nom), avec un tube trèèès gourmand. L'avantage du conditionnement en tube ? C'est plus facile d'être raisonnable ! Et bien oui, là, impossible de plonger sa cuillère dans le pot... Donc on en prend la juste dose, et c'est très bien ainsi. Blague à part, ce Tartines & Desserts Chocolat-Noisettes est bien crémeux. Vous voyez l'onctuosité du lait concentré sucré ? Voilà, vous y ajoutez du chocolat et vous y êtes. Je crois que je peux arrêter la description ici. Vous pouvez l'utiliser avec tout : crêpes, gaufres, brioches, pancakes, ou tout simplement une tranche de pain... MIAM. En plus, ce produit contient 45% de lait, est sans huile de palme et est fabriqué en France. Des points plutôt positifs pour cette nouveauté !

C'est nouveau, c'est bon ! #2

Sauce pizza Mutti :

Les pizzas, on en mange toute l'année. L'hiver, c'est un plat copieux qui réchauffe avec plein de fromage. L'été, j'aime bien privilégier les versions plus légères, comme la 4 saisons par exemple, et mettre plus de légumes dessus. Puis les pizzas l'été, ca me rappelle une copine de primaire qui avait un four à pizza dans son jardin. Elle organisait des barbecues, et en gros, on faisait des pizzas toute la journée. Les pâtons étaient déjà prêts, on s'amusait à les garnir, et hop au four. Entre deux baignades dans la piscine, c'était la régalade assurée.

Mais revenons à notre sauce Mutti. Niveau consistance, elle est plutôt riche et dense. Ca permet de l'étaler sur la pâte à pizza tout en douceur et qu'elle ne dégouline pas de tous les côtés (quand tu as de la sauce tomate qui coule partout, c'est pas cool - c'est du vécu^^). La sauce est arômatisée avec de l'origan et du basilic. Une vraie sauce italienne, goûteuse et savoureuse. Que demander de plus ? Il ne vous reste plus qu'à ajouter quelques tomates fraiches, un peu de fromage, du basilic et hop, vous avez une pizza digne de ce nom en quelques minutes !

Voir les commentaires

Cake au jus d'orange

21 Juin 2016, 08:00am

Publié par Bulles de vie

Dans mes idées de recettes bizarres, j'ai nommé le cake au jus d'orange. Cette idée m'est venue au travail, lorsque je réfléchissais à la prochaine recette que je pourrai faire le week-end (oui des fois mes pensées divaguent au boulot). Je me suis dit qu'en remplaçant le lait par du jus de fruits, ma recette de cake devrait marcher (après tout, les deux sont du liquide).

Ni une, ni deux, le week-end venu, je me lance. Je rassemble mes ingrédients habituels pour mon cake (oeufs, farine, levure) et j'ajoute 2 bricks de jus d'orange (au lieu de mes 40cl de lait) et quelques pépites de chocolat. Le jus d'orange étant déjà sucré, je ne rajoute pas de sucre dans ma recette, pour ne pas faire trop.

Verdict ? Ca marche ! La texture n'était pas vraiment celle d'un cake, mais presque celle d'un clafouti. C'est assez agréable. En goût, on retrouve l'orange de manière subtile. On la sent en fond, ca parfume mais ca reste léger, plutôt pas mal. Et forcément, chocolat/orange, c'est un duo qui se marie bien. Par contre j'avais oublié de fariner mes palets de chocolats, ils sont donc tous tombés au fond^^ 

Cake au jus d'orange

Côté jus de fruits, j'ai pris les nouveautés de la marque Joker, Fruigolo. C'est une gamme qui se destine avant tout au goûter des enfants (d'où le packaging fun et rigolo). Elle se présente en petites bricks de 20cl, avec une teneur garantie de 70% de fruits, sans sucres ajoutés et sans conservateurs.

Il existe 3 parfums : Orange sans pulpe, Tropical et Fruits Rouges. J'ai goûté les 3, et les 3 sont bons ! J'ai eu une préférence pour celui aux Fruits Rouges, plus original et différent que les autres. Ils sont peut-être destinés aux enfants, mais c'est tout à fait le genre de jus que je pourrai avoir dans mon frigo lorsque j'ai des invités. J'ai d'ailleurs improvisé un goûter bien sympa avec, tout le monde était content d'avoir son petit jus de fruits ! 

D'ailleurs, saviez-vous que Joker fête ses 80 ans cette année ? Depuis 1936, il s'en est passé des choses. A ses débuts, la marque était vendue en pharmacie, avec du jus de raisin, le nouveau "vin sans alcool bon pour la santé". En 1945, elle se développe en sortant de nouveaux jus de fruits et se destine aux commerces alimentaires. En 1950, elle lance sa première campagne publicitaire. Depuis, Joker ne cesse de se développer et d'innover : nouveaux produits, nouveaux formats, nouvelles gammes, nouvelles publicités. Elle est présente sur le marché des nectars, des cencentrés et des purs jus. En somme, elle "réveil le goût", comme le dit bien son slogan.

Cake au jus d'orange

Ingrédients :

- 180 grammes de farine

- 3 oeufs

- 2 bricks de jus d'orange Joker Fruigolo Orange sans pulpe (soit 40cl)

- Un sachet de levure chimique

- Des pépites de chocolat

Préchauffez votre four à 180 degrés.

Dans un saladier, mélangez les oeufs et le jus d'orange.

Ajoutez la farine tamisée et la levure, puis mélangez.

Incorporez ensuite les pépites de chocolat (légèrement farinées, pour ne pas qu'elles tombent au fond du moule comme moi !).

Mettez à cuire 50 minutes environ, à 180 degrés. 

 

Cake au jus d'orange

Voir les commentaires

Trois chocolats

19 Juin 2016, 17:05pm

Publié par Bulles de vie

Il y a des recettes que l'on ne peut faire qu'à certaines occasions... Il faut attendre une fête de famille ou un repas entre amis pour la tester. C'est le cas des entremets. Oui parce que faire un dessert pour 10 alors qu'on est que 2 ou 3 à table et avoir du gâteau pour toute la semaine, c'est moyen.

Puis ce sont aussi des recettes assez longues. En général, il faut prévoir une bonne demi-journée. J'avais dû passer 2 heures (+1h pour la déco) pour mon entremets chocolat caramel, 4 heures pour l'opéra que j'ai réalisé à Pâques, et ici, 5 heures (avec des temps de pause entre, le temps que les mousses prennent), sans compter la déco (une bonne heure, même deux si vous vous attelez comme moi aux copeaux de chocolat^^). Bref c'est du boulot ! Mais ne partez pas en courant, la recette vaut le détour :) 

Lorsque j'ai vu la recette du 3 chocolats chez Maryse & Cocotte, je n'ai pas hésité une seconde... au prochain repas de famille, JE fais le dessert, et je fais CETTE recette ! Ca tombait bien, quelques jours plus tard, nous étions invités chez mes cousins...

A J-3 semaines, je demandais à ma mère de prévoir de la place dans son congélateur pour y mettre mon cercle de 22 centimètres, puisque j'allais faire le gâteau chez elle.

A J-15 jours, les courses étaient faites (plus que les oeufs à prévoir, pratique cette recette car il n'y a rien de "frais").

A J-6, je m'attaquais au gâteau en faisant des essais de déco.

Toute une organisation je vous dit, tout ca pour un gâteau #jesuisfolle 

Trois chocolats

Côté ingrédients, comme vous pouvez le voir sur la photo, il y a beaucoup de chocolats (forcément, d'où sont nom en même temps). Pour ma part, je prends très souvent (voir quasi toujours) du Nestlé Dessert. D'une part car on le trouve facilement au supermarché (pas besoin d'aller dans une boutique spécialisée ou de commander sur internet), et d'autre part, les recettes marchent parfaitement avec. La préparation garde la bonne consistance une fois le chocolat incorporé (essayez avec les chocolats premier prix, vous verrez que... ca devient trèèèès liquide car il y a beaucoup de gras...). Mais surtout surtout, je n'ai aucun souci pour la déco ! J'ai déjà essayé de faire des cercles de chocolat avec des pistoles, c'était la cata... Chocolat trop liquide, trop fin, bref tout s'est cassé au démoulage. Donc je préfère assurer et prendre le Nestlé Dessert, au moins je suis certaine de la tenue (surtout lorsque vous êtes invités et que vous devez apporter le dessert, pas envie de tout rater).

Côté préparation, c'est vraiment un entremets basique. Chaque étape est simple : une génoise, un crousillant praliné, et des mousses au chocolat liées à la crème anglaise. C'est facile, il suffit juste de prendre son temps, d'y aller calmement et d'avoir le matériel adapté (cercle, tapis à repord, spatule coudée, et rhodoid si vous voulez faire une déco). C'est juste... long ! J'ai commencé à 10h pour finir à 15h (sans compter la déco, que j'ai faite le jour même). Mais il y a pas mal de temps de pause entre chaque étape, car il faut que ca refroidisse ou que la mousse fige... donc ca nous laisse le temps de ranger, de faire la vaisselle et de vaquer à ses occupations entre chaque étape. 

Et côté dégustation (le plus important quand même) ? DE-LI-CIEUX ! Je crois que c'est un des gâteaux sur lequel j'ai eu le plus de compliments. Les invités ont tous aimé, j'ai eu droit à des "whaou" et des "mmmh", et j'avoue que j'étais contente, ca fait vraiment plaisir ! 

Avoir les trois chocolats (noir, lait et blanc) permet d'avoir trois goûts différents et donc d'avoir une palette de saveurs (intense avec le noir, plus doux avec le lait, gourmand avec le blanc) et de ne pas être écoeurant. Le fait de mettre une génoise et un croustillant praliné en base apporte de la texture. Nous avons du croquant et du croustillant, sinon nous ne serions que dans du mou avec les mousses. Un bon équilibre côté saveur comme côté texture :)  

Le gros avantage de cette recette est de faire les mousses au chocolat avec de la crème anglaise et de la chantilly (et non pas classiquement avec des oeufs en neige) : cela permet d'aérer les mousses et de leur donner une texture assez légère. Du coup, l'ensemble du gâteau reste léger et c'est très agréable. Nous ne sommes pas dans le dessert plombant ou après 2 bouchées tu regrettes d'avoir pris une grosse part... Ici c'est l'inverse, la petite part glisse toute seule, et si tu es gourmand, tu peux facilement te laisser tenter par une deuxième^^

Trois chocolats

Ingrédients :

Pour la génoise :

- 4 oeufs 

- 80 grammes de farine

- 30 grammes de cacao 

- 100 grammes de sucre

Pour la crème anglaise :

- 225 grammes de lait

- 25 grammes de crème liquide

- 3 jaunes d'oeufs

- 40 grammes de sucre en poudre

- 7 grammes de gélatine

Pour le croustillant praliné :

- 200 grammes de chocolat praliné

- 85 grammes de crêpes dentelle (=1 paquet)

- 1 grosse cuillère à soupe de pâte à tartiner 

Pour la mousse au chocolat noir :

- 1/3 de crème anglaise

- 130 grammes de chocolat noir

- 220 grammes de crème liquide à 30%

Pour la mousse au chocolat au lait :

- 1/3 de crème anglaise

- 150 grammes de chocolat au lait

- 220 grammes de crème liquide à 30%

Pour la mousse au chocolat blanc :

- 1/3 de la crème anglaise

- 150 grammes de chocolat blanc

- 220 grammes de crème liquide à 30%

- 2 grammes de gélatine

 

Prenez tout d'abord un cercle à pâtisserie de 22 centimètres de diamètre, et chemisez l'intérieur avec du rhodoid.

Commencez par faire la génoise :

Préchauffez votre four à 160 degrés.

A l'aide de votre robot, battez les oeufs avec le sucre, jusqu'à ce que l'appareil double ou triple de volume.

Ajoutez ensuite la farine et le cacao (préalablement tamisés) et mélangez à la main.

Versez la pâte sur votre tapis à rebord, étalez la légèrement (elle ne gonble pas à la cuisson), en veillant à faire au moins un cercle de 22 centimètres de diamètre.

Faites cuire 15 minutes à 160 degrés.

Laissez refroidir, puis coupez la génoise à la taille de votre cercle. 

Mettez la génoise à l'intérieur du cercle, et réservez. 

Passez à la crème anglaise :

Faites ramollir la gélatine dans un bol d'eau froide, au moins 10 minutes.

Dans un saladier, battez les jaunes d'oeufs avec le sucre, jusqu'à ce que le mélange blanchisse. 

Faites chauffer le lait et la crème. Versez ensuite un tiers du lait chaud dans le mélange sucre/jaunes d'oeufs, et mélangez à la main.

Reversez le tout dans la casserole avec le reste du lait, puis faites épaissir à feu doux (jusqu'à 85° idéalement).

Ajoutez ensuite la gélatine essorée, et mélangez bien pour la faire fondre.

Réservez. 

Pour le croustillant praliné :

Faites fondre au bain-marie le chocolat praliné et la pâte à tartiner. 

Emiettez les crêpes dentelle, et ajoutez les délicatement dans le chocolat fondu.

Versez ensuite le tout sur la génoise, et bloquez au froid (réfrigérateur).

Pour la mousse au chocolat noir :

Si la crème anglaise a refroidi, faites la chauffer légèrement.

Versez ensuite la crème sur le chocolat pour le faire fondre. Réservez pour que l'ensemble tiédisse (27-30°) (c'est important, pour ne pas faire tomber la chantilly par la suite...). 

Montez la crème en chantilly, puis ajoutez la en 3 fois au mélance chocolat/crème anglaise. Mélangez délicatement pour ne pas faire retomber la chantilly. 

Versez ensuite la mousse au chocolat noir sur votre base de croustillant praliné, et mettez au congélateur, pour bloquer la mousse (minimum 45 minutes/1 heure).

Pour la mousse au chocolat au lait :

Procédez exactement de la même façon que pour la mousse au chocolat noir.

Versez ensuite la mousse au chocolat au lait sur la mousse au chocolat noir, et bloquez à nouveau au congélateur. 

Pour la mousse au chocolat blanc : 

Faites fondre la gélatine dans un bol d'eau froide, au minimum 10 minutes. 

Faites fondre le chocolat blanc au bain-marie.

Ajoutez ensuite la gélatine, puis la crème anglaise (légèrement tiède). Réservez le mélange jusqu'à ce qu'il refroidisse (27-30°). 

Montez la crème en chantilly, puis incorporez la au mélange précédent, en 3 fois. Mélangez délicatement pour ne pas faire tomber la chantilly.

Versez ensuite la mousse au chocolat blanc sur la mousse au chocolat au lait, puis bloquez à nouveau au congélateur, pour au minimum 4 heures (ou plus si vous le mangez le lendemain).

Pour que l'entremets décongèle, posez le sur une assiette, enlevez le cercle et le rodhoid et entreposez le au réfrigérateur. 

Trois chocolats
Trois chocolats
Trois chocolats

Pour la déco, laissez libre court à votre imagination ! Vous pouvez mettre des billes de chocolat, l'entourer de biscuits (des mikados, des fingers ou des cigarettes russes par exemple)...

Pour ma part, j'ai fait un cercle et des copeaux en chocolat, j'ai un peu improvisé le jour J, je n'avais pas d'idée précise. Je ferai un tuto prochainement sur le procédé, un pas à pas en image sera bien plus clair qu'un pavé de texte je pense... 

Trois chocolats
Trois chocolats

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>